Dernières nouvelles
Résultats des championnats de cyclo cross : les jeunes en tête d’affiches

Résultats des championnats de cyclo cross : les jeunes en tête d’affiches

Durant les championnats de cyclo cross qui se sont succédé dans différents départements et villes de la France, les organisateurs ont toujours su choisir les parcours techniques les plus techniques. Malgré l’hostilité des pistes, entre boues, et parfois pluies, chaque épreuve a vu des participants se surpasser à un point où des noms comme Mathieu Van Der Poel ou Marion Norbert Riberolle ne reviennent pas que deux fois au top des résultats des courses. Il s’agit désormais des noms qui portent haut le fanion des juniors en cyclo cross.

Utilisation du vélo à moteur électrique, passible de sanctions par l’UCI

Après avoir découvert un moteur sur le vélo de la coureuse Belge, Femke Van Den Driessche, le président de l’UCI, Brian Cookson a bien précisé que l’utilisation du vélo électrique était considérée comme un acte frauduleux en cyclo cross. Bien que cette participante aux championnats du monde de vélo ait dénié qu’il s’agissait d’un « dopage mécanique », il était évident que cet incident allait mettre sa carrière et la réputation de son club en péril. Par conséquent, l’UCI sanctionne strictement les clubs et les cyclistes face à l’utilisation du vélo électrique dans les compétitions de cyclo cross. Pour le cas de Femke Van Den Driessche, le fait d’avoir intégré un moteur dans son VTT implique une suspension d’au moins six mois, sans limite maximale. Le président de l’UCI rajoute qu’un tel dopage sur la mécanique du vélo (VTT ou de cyclo cross) est passible d’une amende d’environ 200 000 €. Les noms connus dans la discipline (cyclocross), tels qu’Antoine Benoist, Ryan Kamp, Steve Chainel ou Matthieu Boulo font ainsi l’objet de l’espoir des juniors et des spectateurs pour ne pas commettre la même erreur que leur collègue en cyclo cross Belge.

Résultats de championnats de cyclo cross, les juniors sur le plot des élites

Alors que les alertes à l’état d’urgence sanitaires sonnaient dans d’autres pays, les championnats du monde de cyclo cross se sont heureusement tenus à Dübendorf, en Suisse, le 2 février 2020. Sous un décor émouvant où les coureurs ont traversé de la boue, des parcours techniques sous la pluie, les passionnés du championnat ont pu voir des résultats pour le moins inattendus. Le Néérlandais, Mathieu Van Der Poel a brillé parmi ses adversaires juniors. Âgé de seulement 25 ans, Mathieu sort vainqueur de sa catégorie en remportant son troisième titre de champion du monde en cyclo cross. Du côté des juniors, catégorie femme, le document adobe acrobat (téléchargeable sur le site de ffc cyclo cross), Marion Norbert Riberolle honore la France et son club avec son titre de championne du monde. Antoine Benoist a également pu disputer la quatrième place, et se fait connaître en tant qu’espoir de son club, des juniors, et du pays dans la discipline cyclo cross.

Résultats des courses cyclo cross au niveau national, les affiliés UFOLEP en avant de la scène

L’UFOLEP (Union Française des Œuvres Laïques d’Éducation Physique) fait des élites lors des championnats des courses de cyclo cross de niveau national. À côté des seniors 20/29 ans, dont Marc Ramponneau, et Benjamin Galeber de Gironde, Titouan Margueritat sort aussi meilleur de sa catégorie. L’UFOLEP rassemble, quelque part, une élection d’élites issues de différentes entités, dont des coureurs FFC, ce qui explique la performance des participants dans cette association. En font également partie Cyril Bugnicourt et Sullivan Pelletier, deux anciens coureurs d’UV Fourmies qui se sont convertis vers l’UFOLEP.

Résultats des championnats de cyclo cross : les jeunes en tête d’affiches